Nouvelle-Zélande, pays idéal pour le camping-car

Les routes panoramiques de la Nouvelle Zélande, font du camping-car un mode de transport idéal pour découvrir le pays.

L'agence Frogs assure la location de camping-cars en Nouvelle-Zélande grâce à leur comparatif performant. Voici les témoignages de clients ayant sauté le pas.

Voyager à bord d'un camping-car, Nathalie et Hervé, de Paris, ne l’avaient jamais fait, et ne l’imaginaient même pas. « J’avais tendance à voir ce mode de transport plutôt comme celui des retraités », explique Nathalie.

Pour Godeleine, originaire de Wimereux dans le Pas-de-Calais, venue l’été dernier en vacances avec sa famille, c’est le manque de visibilité qui la gênait. « En France, quand je voyais les camping-cars se traîner sur les grandes routes avec peu de visibilité, je trouvais ça inadapté. »

Pourtant nos vacanciers reviendront enchantés de leur voyage en camping-car au pays du long nuage blanc …

Sous les conseils des Frogs, ils se laissent finalement séduire par l’idée, et s’embarquent sur les routes de Nouvelle Zélande, au bout du monde, à bord de leur nouvelle maison mobile.

Premières impressions. « Les camping-cars sont beaucoup plus clairs et munis de grandes surfaces vitrées donc rouler et regarder ne sont pas incompatibles », reconnaît Godeleine. Ainsi, à l’avant comme à l’arrière du véhicule, tous les passagers peuvent profiter de la vue. « De plus, la configuration de l'Ile du Sud fait que le camping-car est pratiquement indispensable à sa découverte : grandes routes sans habitation ni infrastructure d'accueil, grands espaces vierges et lieux touristiques très éloignés les uns des autres ».

Au fil de leur voyage, ils découvrent des paysages époustouflants aux décors toujours changeants et pleins de contrastes, des plaines désertiques, des forêts tropicales, des plages immenses de sable blanc ou noir, des lacs couleur turquoise cachés entre les montagnes, des fjords d’un bleu profond, des glaciers en bord de mer... Les kilomètres défilent ainsi au compteur et pourtant ils ne s’en lassent pas. « Avec le camping-car, on ne se rend pas compte des kilomètres tellement les paysages sont grandioses », observe Nathalie.

 

Sur le chemin, ils croisent d’autres camping-cars, comme celui de la famille Lalande, une grande habituée de ce moyen de transport : le Maroc, l’Italie, l’Irlande et la France bien sûr. « Cependant, peu de pays sont aussi propices que la Nouvelle Zélande à ce mode de vacances, admet André. Les routes sont en bon état et peu encombrées. On a une impression de conduite " cool" » d’autant que la vitesse, limitée à 100km/h dans le pays, n’est pas pénalisante.

 

Il y a aussi cette sensation de liberté et d’autonomie. « Rouler quand on veut et s’arrêter où on veut ou presque », c’est ce qui séduit Godeleine. Ainsi, quand la fatigue guette, on peut choisir son décor, et faire une sieste. Si l’on a envie d’un café, « il suffit de faire chauffer la bouilloire et hop, on le savoure tout en voyant les paysages défiler. Un vrai bonheur ! », décrit Nathalie. Il existe également de nombreuses aires de repos permettant de s’arrêter sur le bord de la route ou en retrait.

 

« Il est donc possible d'organiser son emploi du temps comme on le souhaite, en fonction du contexte familial, climatique, et des horaires », indique André. On visite quand on a envie, puis on se repose. On joue avec les enfants dans le camping-car quand il pleut par exemple! »

 

Il n’est plus question non plus de se préoccuper de l’endroit où l’on va dormir, ni des réservations de chambres d’hôtels ou de backpackers.  Il n’y a pas non plus de bagage à faire ou à défaire, ni à porter, remarque André. Et lorsque l’on a des enfants, c’est bien pratique.

Vous aussi, bénéficiez de l'expertise locale Frogs pour un voyage en Nouvelle-Zélande.  

Avez-vous une super histoire à raconter? Ajouter votre propre article

Tags liés