Conduire en Nouvelle-Zélande

Vous êtes ici

Conduire en Nouvelle-Zélande est une expérience différente de celle des autres pays. Que devez-vous savoir avant de prendre le volant ?

Testez vos compétences sur la conduite en Nouvelle-Zélande

Prenez le volant pour suivre la formation de l'AA destinée aux nouveaux arrivants et découvrez la conduite sur les routes de l'île des kiwis. Réalisez une série d'exercices de conduite et testez vos connaissances sur le code de la route de Nouvelle-Zélande. Après obtention des tests, vous obtiendrez un certificat de compétence.

Cliquez pour affronter les routes néo-zélandaises.

La voiture, le camping-car ou le mobil-home constituent des moyens de transport populaires pour se déplacer en Nouvelle-Zélande et explorer ses paysages magnifiques. Même si vous avez l'habitude de conduire dans d'autres pays, vous devez être bien conscient de certains aspects tels que les conditions météorologiques extrêmes, les routes étroites et sinueuses et le code de la route différent avant de commencer votre voyage.

En quoi est-il différent de conduire en Nouvelle-Zélande ?

Nous conduisons du côté gauche de la route et le siège du conducteur se trouve du côté droit du véhicule.

Vous devez toujours conduire du côté gauche de la route en Nouvelle-Zélande. Si vous avez l'habitude de conduire du côté droit de la route, vous trouverez sans doute difficile de vous en souvenir notamment lorsque vous devrez vous engager dans la circulation. Rappelez-vous ceci : lorsque vous conduirez, votre siège devra se situer au milieu de la route et la personne assise au niveau du siège passager se trouvera sur le bord de la chaussée.

Étant donné que la conduite en Nouvelle-Zélande est très différente de ce à quoi vous êtes probablement habitué, assurez-vous de rester vigilant et d'être bien reposé.
Il est extrêmement dangereux de conduire en cas de fatigue, surtout dans un nouveau pays avec des routes et des règles qui ne vous sont pas familières. Les touristes arrivent sans doute fatigués en Nouvelle-Zélande du fait du décalage horaire, de s'être levé tôt et de s'être couché tard ou parce qu'ils ont effectué un long trajet en voiture la veille. Assurez-vous de rester vigilant et d'être bien reposé. Les conducteurs fatigués ne sont pas en sécurité sur les routes néo-zélandaises.

De nombreuses routes se déclinent sous différentes formes : elles peuvent être étroites, sinueuses ou encore desservir des paysages vallonnés.
Les différents paysages néo-zélandais comportent souvent des routes étroites, vallonnées et sinueuses, et des virages serrés. En dehors des villes principales, on compte très peu d'autoroutes. La plupart de nos routes ne disposent que d'une seule voie dans les deux sens de circulation et d'aucune barrière pour les séparer. Il est probable que vous rencontriez également des routes de gravier. Il est important que vous preniez bien votre temps, rouliez lentement et vous arrêtiez dans un endroit sûr si les automobilistes qui vous suivent souhaitent vous dépasser. Faites plusieurs pauses afin de rester vigilant.

On sous-estime facilement la durée d'un trajet lorsque l'on suit un itinéraire.
Les cartes ne montrent pas à quel point les routes peuvent être étroites ou sinueuses. Un trajet qui peut sembler court de prime abord peut prendre plus de temps que prévu. Par exemple : Le trajet depuis Hokitika jusqu'à Haast, fréquemment effectué par les visiteurs qui souhaitent s'arrêter pour voir les glaciers néo-zélandais, affiche une distance de 278 km sur la carte, et on a parfois l'impression qu'on peut arriver à destination en 3 heures uniquement. Cependant, les conducteurs devraient prévoir au moins 4 heures pour effectuer le trajet en raison des routes sinueuses qu'il comporte. La précaution suivante doit être appliquée à l'ensemble de la Nouvelle-Zélande : toujours prévoir plus de temps que celui estimé.

Les dangers liés à la météo sont fréquents.
En Nouvelle-Zélande, vous risquez de voir défiler les quatre saisons en une journée. Il est probable que vous démarriez votre journée avec un ciel bleu et du soleil et arriviez à votre destination sous la pluie et la grêle. En conséquence, des dangers liés à la météo peuvent survenir sur la route à tout moment. Veillez à toujours consulter les prévisions météorologiques avant de partir et adaptez le programme de votre journée en conséquence. Si vous conduisez sur l'île du Sud en période hivernale, au printemps ou à la fin de l'automne, il est possible qu'il neige. Assurez-vous donc que votre véhicule soit équipé de chaînes si une vague de froid a été annoncée. La plupart des sociétés de location vous les fourniront et vous montreront comment les monter. Lisez nos conseils sur la conduite en période hivernale.

Les routes peuvent être très dangereuses en hiver.
La neige, la glace et le brouillard sont très fréquents en hiver, en particulier sur l'île du Sud et autour des cols de montagne. Assurez-vous de toujours connaître les prévisions météorologiques de la région que vous traversez en voiture, laissez une distance suffisante entre votre véhicule et celui qui vous précède et voyagez toujours avec des chaînes à neige (et soyez sûr de savoir les monter).

Les passages à niveau en Nouvelle-Zélande ne disposent pas tous d'alarme automatique.
Seule la moitié des 1 500 passages à niveau en Nouvelle-Zélande sont équipés d'alarmes automatiques. Lorsque le feu rouge clignote, cela signifie qu'un train approche, et que vous devez vous arrêter. Vous pouvez uniquement vous engager une fois que le feu a cessé de clignoter. Les autres passages à niveau disposent d'un panneau de signalisation « Railway Crossing » avertissant de leur présence, d'un « Cédez le passage » ou d'un « Stop ». Si vous les rencontrez, arrêtez-vous, regardez des deux côtés et traversez uniquement si aucun train n'est en approche.

En outre, il est recommandé de se familiariser avec les règles importantes du Code de la route néo-zélandais avant votre arrivée.