Whanganui Randonnée

Vous êtes ici

Descendez la Rivière Whanganui sans toucher le sol. Ce voyage inoubliable en canoë ou en kayak traverse un parc national d'une beauté sauvage.

145 kms - 5 jours
 

Whanganui
Rivière Whanganui, Whanganui

By Ian Trafford

Ancrée dans l'histoire, la rivière Whanganui est entourée par le bush indigène luxuriant, l'authentique nature sauvage kiwie.

Laissez-vous porter par l'eau 

Longue de 290 kilomètres, la mystique rivière Whanganui est l'une des plus grandes du pays. Cette magnifique aventure en canoë ou en kayak de 145 kilomètres vous emmène dans les profondeurs des forêts vierges d'un vaste parc national. Le voyage vous permet de découvrir les merveilles naturelles d'une Great Walk, sans avoir besoin de marcher.

Le voyage de cinq jours vous emmène loin de la civilisation moderne. En dérivant sur la rivière à travers les gorges encaissées aux versants très abrupts, il y a 200 rapides à passer. Toutefois, dans des conditions normales, le niveau de difficulté ne dépasse pas un ou deux, ce qui signifie que le circuit est adapté pour les novices.

À l'exception d'une petite ville que l'on découvre au bout de deux jours de descente de la rivière, il n'y a pas de magasins, ni de routes ou villages le long du chemin ; seulement la paix, la tranquillité ainsi que les nombreuses espèces d'oiseaux et les forêts indigènes accrochées aux fronts des falaises le long de la rivière. 

Chaque nuit est passée à la belle étoile. Les tentes sont plantées sur la pelouse des sites de campement avec des services de base : une alimentation en eau, des toilettes et un coin cuisine abrité. Le point fort du voyage est la possibilité de passer une nuit immergée dans les traditions maories, permettant de découvrir le protocole et l'hospitalité de Tieke Kainga, l'ancienne pa maorie (village fortifié).

Une terre sauvage avec un cœur tendre 

Les terres autour de la rivière Whanganui sont reculées et sauvages. Des vallées boisées et escarpées s'étendent à perte de vue. Sous la couverture végétale et la terre volcanique et fertile, le sol est principalement constitué de grès et d'argilite (papa) provenant des fonds marins il y a des millions d'années. Au fil du temps, les cours d'eau naturels ont érodé la terre pour former des gorges profondes, des crêtes escarpées, des falaises abruptes et d'innombrables cascades. Alors que vous descendez la rivière Whanganui, la terre remonte brusquement de tous les côtés vous donnant l'impression d'être niché(e) au cœur de la forêt.

Whanganui
Parc national de Whanganui, Whanganui

By Ben Beiske

Pause déjeuner sur les plages de galets désertes, le long de la rivière.

Pas besoin d'emmener un kayak

Il est vraiment très facile de profiter des merveilles offertes par l'excursion de la rivière Whanganui. Vous pouvez louer des kayaks d'une ou deux personnes et des canoës ouverts (canadiens) à Taumaranui, ainsi que tous les équipements nécessaires. Plusieurs entreprises offrent des excursions guidées et des voyages plus courts peuvent être organisés avec un bateau qui vient vous chercher dans les zones de camping reculées. 

Un amphithéâtre de chants d'oiseaux

Les forêts verticales concentrent les mélodies de nombreuses espèces d'oiseaux indigènes. La symphonie des oiseaux  commence dès l'aube et se poursuit tout au long de la journée. Le kereru dodu (pigeon des bois) plonge de la canopée avant de récupérer suffisamment de vitesse pour remonter et atterrir bruyamment dans les feuillages à la recherche de baies. Ce sont les bombardiers Lancaster des forêts de Nouvelle-Zélande.

Le tui, oiseau endémique de Nouvelle-Zélande, produit des mélodies semblables à une cloche. Il pousse des cris rauques et durs, fait des clics et des clacs qui le font remarquer avec son plumage argenté et sombre et la touffe de plumes blanches sur son gosier. Le rhipidure à collier exécute des manœuvres aériennes apparemment impossibles à réaliser, à la recherche d'insectes invisibles tandis que les chants du miro rubisole, espèce endémique, de la fauvette grise et des miro mésanges peuvent être entendus. Au crépuscule, près de la John Coull Hut, vous pouvez apercevoir des chauve-souris à longue queue traversant la rivière au-dessus la canopée. Pendant la nuit, vous entendrez souvent le cri rauque du kiwi.

Le pont menant nulle part

À un endroit, vous pouvez laisser votre canoë et suivre un chemin facile d'accès pour découvrir un pont au milieu de nulle part. Enfoncé dans la forêt, complètement isolé de tout signe de civilisation, ce pont routier imposant en béton enjambe un ravin profond. Il a été construit en 1936 pour améliorer l'accès au Mangapurua Valley Soldiers Settlement (village de soldats de la vallée de Mangapurua) . Cette zone fut abandonnée en 1942, le pont n'a donc servi que pendant six ans. Aujourd'hui, il offre un promontoire idéal pour admirer la canopée. 

Autres activités dans la région

Le parc national de Whanganui propose de nombreux chemins de randonnée, des petites balades aux excursions sur plusieurs jours. Vous pouvez également pêcher des truites brunes et arc-en-ciel. Une embarcation fluviale historique complètement restaurée transporte les visiteurs le long des cours inférieurs de la rivière depuis la ville de Wanganui. Vous pouvez aussi réaliser le trajet plus rapidement, dans un bateau à moteur. 

Quand les montagnes se battent, de grandes rivières naissent

Selon une légende maorie, la rivière Whanganui a été créée par le mont Taranaki alors qu'il tentait d'échapper à la colère du mont Tongariro, au centre de l'île du Nord. Taranaki a essayé de séduire la femme de Tongariro, le magnifique mont Pihanga. Enragé, Tongariro est entré en éruption et a aspergé Taranaki de lave en fusion et de cendre chaude. Vaincu et profondément attristé, Taranaki s'est échappé vers l'ouest creusant une tranchée jusqu'à la mer avant de se diriger vers le nord, son emplacement actuel. De l'eau claire a coulé du côté de Tongariro pour remplir la tranchée et créer la rivière Whanganui.

L'histoire suit le cours de l'eau

Les premiers Maoris explorèrent la région et s'installèrent le long des rives de la rivière Whanganui. Ils ont cultivé une terre fertile et conçu des pièges sophistiqués pour les lamproies et les anguilles. Depuis toujours, la rivière revêt une importance spirituelle majeure pour la population maorie locale.

Les missionnaires européens sont arrivés dans les années 1840 et 50 ans plus tard, des embarcations fluviales  assuraient le transport des colons européens à l'intérieur des terres jusqu'à Taumarunui. Le transport de passagers s'est développé lorsque les premiers touristes, d'abord motivés par l'absence de routes de bonne qualité, ont découvert la remarquable beauté naturelle de la rivière. 

Au début des années 1920, les routes vers les attractions volcaniques du centre de l'île du Nord se sont améliorées et le service d'embarcations fluviales a disparu. Les intérêts des agriculteurs ont alors commencé à croître dans la région, ce qui a incité les premiers groupes de conservation à rechercher la protection du gouvernement pour l'environnement naturel. Ces efforts visionnaires ont jeté les bases de ce qui allait devenir le parc national de Whanganui : 742 kilomètres carrés de nature sauvage pure et intacte, que traverse l'excursion de la rivière Whanganui.

Réserver votre vol

Réserver une excursion avec un organisateur de voyages

De nombreux tour-opérateurs spécialisés peuvent vous aider à concrétiser votre envie de randonnée. Que vous recherchiez une visite guidée ou un hébergement le long du sentier, consultez nos listes d'entreprises pour trouver le type d'excursion qui vous convient. 

Réserver une randonnée indépendamment

Si vous souhaitez entreprendre une grande randonnée en autonomie, réservez votre place dans un refuge du DOC sur les sentiers. Les frais varient selon le type de grande randonnée. Il est recommandé de réserver à l'avance pour cette randonnée très prisée. Les réservations sont indispensables entre fin octobre et fin avril.

Pour de plus amples informations :