Cape Foulwind et sa colonie d'otaries

Vous êtes ici

Partez à la rencontre des otaries à fourrure néo-zélandaises dans leur habitat naturel sur la côte ouest sauvage de l'Île Sud.

Une femelle otarie néo-zélandaise a vécu toute sa vie dans la même colonie. Après avoir mis bas en novembre dernier, et en s'accouplant environ une semaine plus tard, elle part chasser en mer pendant quelques jours avant de revenir s'occuper pendant sept jours de ses bébés joueurs. Ainsi, une colonie qui se reproduit comme celle de la Baie de Tauranga Bay au Cap Foulwind, permet aux touristes d'observer de nombreuses activités à n'importe quelle période de l'année.

Les mâles arrivent fin novembre et commencent à se battre pour pouvoir s'accoupler. Les vainqueurs attireront normalement entre sept à seize femelles maximum. Les mâles restent sur la rive et ne se nourrissent pas pendant les deux mois de la saison des amours. La plupart retournent en mer au milieu du mois de janvier.

Vous pourrez admirer la colonie depuis les plateformes d'observation situées sur le très bon sentier que l'on parcourt en dix minutes depuis le parking. Les panneaux d'explication que vous trouverez dans les plateformes vous donnent des informations sur les activités de la colonie et sur le cycle de reproduction des otaries, sans oublier des informations historiques sur l'industrie de la chasse aux otaries qui a autrefois existé en Nouvelle-Zélande.

Une marche côtière d'une heure et demie partant du Cap Foulwind vers le sud de Baie de Tauranga vous permet de passer au bord d'un escarpement. Le sentier ondule le long d'un pâturage, d'une plage sablonneuse et de falaises de granit. La promenade offre des vues panoramiques du cap et du littoral accidenté. Un embranchement mène au phare du Cap Foulwind.

Abel Tasman fut le premier Européen à repérer le cap le 14 décembre 1642. Pour commémorer cet événement, vous trouverez un astrolabe monté (premier instrument astronomique) et une exposition sur une saillie surplombant la Baie de Tauranga. Tasman a appelé le promontoire Rocky Cape, mais ce fut le Capitaine Cook qui lui donna plus tard le nom de Cap Foulwind. Le bateau de Cook, l'Endeavour, a été particulièrement malmené à partir de ce site sur le chemin du retour.

Réserver votre vol